TV

Interview FACE à FACE RTL -TVI

Zoé, dans le magazine ESPACE FRANCOPHONE
France 3

 

Interviews
FRANCE 3 & CD D’AUJOURD’HUI

 

 

PRESSE

 

Zoé: l’art de l’autodérision d’ Annie GRANDJANIN sur son blog Annie All Music

 

(c) Stéphane Synodinos

Elle arrive sur scène juchée sur un aspirateur traineau ! Son complice et confident durant ce stand-up musical baptisé « l’Aspiratrice« . Mise en scène par Guila Braoudé, avec la collaboration artistique de Pascal Légitimus, Zoé prévient le public: « je vais me mettre à nu devant vous » !
De fait, pas de fausse pudeur pour la chanteuse et comédienne qui raconte par le menu ses déboires sentimentaux. Et comme elle démarre au CM1, le spectacle peine un peu à démarrer ! Mais cette tornade blonde met rapidement le turbo pour nous embarquer dans des situations abracadabrantes, entre son mariage avec un monégasque sénile qui meurt avant de prononcer le fatidique oui, ses galères avec les ASSEDIC, ses séances de gym tonique, ses délires de princesse Disney ou encore un mémorable voyage en low cost.
Entre deux sketches, elle chante « Tout va bien« , un titre à ne pas prendre évidemment au pied de la lettre, « 9 mois » qui casse franchement l’image idyllique de la maternité, « Bruxelles« , une ode passionnée et non dénuée d’humour à sa Belgique natale…
Impertinente et farfelue, dotée d’un sens aigu de l’autodérision, Zoé fait souffler le chaud et le froid tout au long du spectacle. On peut succomber davantage au talent de la chanteuse qui, en s’accompagnant à la pédale loop, nous offre une version ébouriffante du fameux Boléro de Ravel…..

En tournée: les 26 et 27 janvier à Bruxelles (La Samaritaine), le 3 avril au Festival du Rire de Bastogne, et en première partie de Maurane: le 23 janvier à la Maison de la Culture de Tournai, le 15 avril au Théâtre Royal de Namur… 


source http://annieallmusic.blogspot.fr/2016/01/zoe-lart-de-lautoderision.html
Publié par

 

article-Chrital 2006 Article Lancement 2006
Article-Franco 2006 Article-presque-celebre 2006

 

ZOÉ DANS LA PRESSE FRANÇAISE ET BELGE…

depeche

« Zoé fait l’évènement avec une prestation qui ne ressemble à rien de ce qu’on a déjà vu, encore moins entendu. Le plus fort c’est que cette libellule de la chanson fait son bonheur des choses les plus infimes… la salle pleure de rire, en redemande… Alors la reine du rien devient la reine tout court. Elle est belle, fluide, gracieuse, semblant parfois sortir d’un conte de fées avec une voix aux tonalités chaudes et amples. »

sudouest

« Cette femme ira loin. Elle associe avec humour sa voix à ses textes et à ses gestes. Elle a le sens du sérieux sans se prendre au sérieux. »

libe

« Avec sex-appeal soigneusement exploité, gravité à peine dissimulée, franche déconnade clairement assumée et reprises concitoyennes gentiment téléphonées (Ces gens-là de Brel)… Zoé clôt en beauté six jours à l’Européen. »

scope

« De l’humour, la belle en a à revendre ; que ce soit pour raconter de désopilantes histoires de chrysanthèmes, d’amoureuse possessive ou de chipie… La demoiselle est l’un des plus sûrs talents de la nouvelle génération.

parisscope

« Son charme et sa personnalité en ont fait basculer plus d’un ! Le succès de son succès : sa voix qui passe comme de rien du jazz au bel canto, du grave à l’aigu avec une facilité déconcertante. Mais aussi son univers. Un répertoire pétillant plein de fantaisie où chansons d’amour riment avec chansons farfelues et nous font passer du rire aux larmes. Un style décapant et poétique va faire de cette artiste un nom à retenir dans le paysage des chanteurs-compositeurs. »

le parisien

« Tour à tour diva, maîtresse femme aux lèvres rouges, grande copine à la Zazie, petite fille espiègle et coquine, Zoé emplit la scène de son énergie. »

lemmonde

« Enthousiasmant, allant vers l’émotion ou la fantaisie avec un sens très exact des situations… Son phrasé se joue de toutes les accélérations. Comédienne par ce qui se passe sur son visage, elle vit ses personnages. »

telerama

« Sur scène, elle oscille entre une Linda Lemay rock’n’roll et une Maurane espiègle, style diva pas dupe passant du bel canto au jazz, de la ballade à la rigolade, épinglant les amants fous qui se transforment en maris chiants… »

chorus

« Zoé, la tornade blonde… Zoé en veut et ne cesse de travailler cette voix aérienne et capable de toutes les audaces vocales comme de peaufiner un talent évident, multiple… »

nordeclair

« Elle a l’audace des battantes qui happent la scène à bout de voix, avec des textes bien écrits. Une présence résolue, un sens aigu des planches et du public. »

metro

« …longue, grande, fine et blonde, elle investit la scène comme on entre dans l’arène… elle sait mettre à l’aise son public, conquis, vite, très vite… Elle use de ses cordes vocales comme d’un élastique… »

sabam

« La musique de Zoé est un véritable tsunami. Son spectacle aussi ! Avec des chansons bien de notre temps, elle nous livre un compte-rendu de ce que nous sommes… Elle est tout bonnement inimitable. »

lefigaro

« C’est une ironiste, une acide, une moraliste qui sait tout dire sans s’appesantir en vaines leçons… Ses autoportraits en jalouse, en femme enceinte ou en amoureuse ont une vivacité et une sureté de trait telles qu’on en croise peu dans la chanson actuelle… Elle se révèle une interprète époustouflante. »

lavoix

« Musicalement inattaquable et intelligemment varié, Tout va bien se trouve servi par des rimes ciselées, faussement naïves et souvent touchantes. Ce premier disque adroitement caustique place Zoé quelque part entre les univers de Bénabar, Zazie ou de la Grande Sophie. »

lesoir

« Zoé fait déjà figure de révélation de l’année, aux côtés de
Anaïs ou Pauline Croze. »