Its Me

MaBio

Zoé est chanteuse virtuose, auteure ironique, pianiste et danseuse à ses heures, en quelque sorte comédienne et en tout cas bête de scène : lauréate de la Biennale de la chanson à 20 ans, emmenée dans les bagages de Maurane comme choriste, coup de cœur des Francofolies de la Rochelle 2006, première signature « chanson » du label de Luc Besson (Tout va bien)…

Ses spectacles dont les premières parties de Michel Jonasz, Michel Fugain, Lara Fabian, Arno, Juliette, Higelin, Arthur H laissent le souvenir d’un tourbillon fuchsia et d’une « jolie blonde » qui rit de tout, surtout d’elle-même, pour mieux vous saisir, par surprise, d’une émotion décapée ou d’une envolée musicale. Ma cuisine intérieure, auto-vivisection d’une femme actuelle, a été présenté 150 fois en France, Belgique, Suisse et Canada (tournée 2006-2009).

Symphoniaque, retour sur la face cachée de l’hyper-sensibilité féminine, elle s’installe à Bruxelles ensuite à Paris avec ce seule en scène ultra-émotif (tournée 2010-2011).

Narcissique et profonde, multiple et unique, femme décalée ou fille modèle, impertinente et fleur-bleue, impudique ou intimiste, maîtrisée et délirante: il n’y a pas assez de contradictions pour décrire Zoé. Elle est « hors toute catégorie », puisque, très simplement, elle veut tout. Tout à la fois, tous les jours, à profusion, à en mourir…

En 2012, elle décide de remettre du désordre dans sa vie. Elle réécoute ses premiers amours (essentiellement classiques), fouille avec fureur le monde merveilleux de la toile, à la recherche d’une partenaire et trouve comme par miracle une perle rare du nom de Marie-Louise Nezeys, sorte de dalia noir, aux cheveux ébènes, au teint poudré et surtout aux doigts de fée. Leur rencontre explosive va foudroyer les planches durant toute cette année avec leur spectacle : La boîte à Muses.

En 2014 Zoé crée avec Jean-Luc Fafchamps , L’aspiratrice. C’ est un spectacle d’humour vocal drôlement gonflé. Seule en scène où l’on retrouve la grande blonde à la chanson noire qui n’a que pour seule compagnie, son aspirateur. Spectacle qui fait le ménage dans les idées reçues. L’aspiratrice lève la voix mais aussi, entend des voix. Et oui, la cantatrice fauve chante mais accompagnée de basses, tenors, mezzo-sopranes et de sopranos sortant tout droit de son aspirateur. Elle est mise en scène par Guila Braoudé et présente le spectacle au Off 2016 au Théâtre du Roi René.

Zoé enchaîne à Paris au Théâtre du Gymnase. En 2017 elle pose ses valises au Petit Palais des Glaces pour plusieurs mois et gagne le prix de la meilleure scène, prix remis par “Paris Match” et “C’est du belge”. Elle sera également lauréate aux “Trophées de la comédie musicale” dans la catégorie : meilleur revue musicale. Après 200 représentations de “l’Aspiratrice” Zoé écrit avec Jean-Luc Fafchamps, un nouveau spectacle « bémol» présenté en mars 2018 à Paris.

Créations

Les

Trophées

Femmes de cristal

Trophée du meilleur espoir féminin aux “Femmes de cristal“ 2006

Francofolies de la Rochelle

Coup de Cœur Francofolies de la Rochelle avec "Tout va bien" 2006

Octave du meilleur spectacle

Octave du meilleur spectacle avec “ma cuisine intérieure“ 2008

La meilleure scène en Belgique

Prix de la meilleure scène 2016 Paris Match /C’est du belge

Lauréate aux «trophées de la comédie musicale»

Lauréate aux «trophées de la comédie musicale» catégorie meilleure revue musicale 2017

Associations

Portefolio

Vidéos

Médias

Ils en parlent …

Libération

« Avec sex-appeal soigneusement exploité, gravité à peine dissimulée, franche déconnade clairement assumée et reprises concitoyennes gentiment téléphonées (Ces gens-là de Brel)… Zoé clôt en beauté six jours à l’Européen.

Le Monde

« Enthousiasmant, allant vers l’émotion ou la fantaisie avec un sens très exact des situations… Son phrasé se joue de toutes les accélérations. Comédienne par ce qui se passe sur son visage, elle vit ses personnages. »

Télérama

« Sur scène, elle oscille entre une Linda Lemay rock’n’roll et une Maurane espiègle, style diva pas dupe passant du bel canto au jazz, de la ballade à la rigolade, épinglant les amants fous qui se transforment en maris chiants… »

Le Parisien

« Tour à tour diva, maîtresse femme aux lèvres rouges, grande copine à la Zazie, petite fille espiègle et coquine, Zoé emplit la scène de son énergie. »

Le figaro

« C’est une ironiste, une acide, une moraliste qui sait tout dire sans s’appesantir en vaines leçons… Ses autoportraits en jalouse, en femme enceinte ou en amoureuse ont une vivacité et une sûreté de trait telles qu’on en croise peu dans la chanson actuelle… Elle se révèle une interprète époustouflante. »

Contactez Moi

Ecrivez-moi

zoegilbert@mac.com

Crédits Photos

Charles Chojnacki (Accueil), Johannes VandeVoorde, Catherine Cros, Yves Kerstius, Danielle Pierre